ORIENTATION SCOLAIRE : FAIS UN VŒU ! ET VITE !

Share this post

 

 

Depuis le 20 janvier est ouverte la plateforme Admission Post Bac et la possibilité d’effectuer ses vœux en ligne. C’est la période d’un grand nombre de questions, des salons pour étudiants, des longs discours sur l’importance de bien choisir son orientation.  De l’Université aux écoles préparatoires en passant par les BTS ou bien les écoles de commerce, un panel conséquent de choix s’offre aux étudiants. Est-ce suffisant ? Ou bien justement, est-ce qu’il y a trop de choix ?

Je ne vais pas détailler l’ensemble des formations proposées car le temps de finir le détail, les inscriptions seront bouclées. Je vais uniquement pointer le doigt sur deux choses : Les vœux et les résultats.

 

Fais un vœu !

Il est intéressant de s’arrêter sur le terme utilisé pour décrire l’ensemble des formations choisies : LA LISTE DES VŒUX.

Dis comme ça, j’ai l’impression qu’on parle d’un dessin animé avec un génie bleu ou d’une liste écrite au Père Noël. Nous exprimons nos vœux lors du Nouvel An, lors des anniversaires, lors de Noël… Nous exprimons même un vœu lorsque nous voyons une étoile filante. La particularité de ces vœux est qu’ils sont exprimés avec conviction. « Nos meilleurs vœux ! Nos souhaits les plus sincères et avec amour ! ». Exemple de ce que nous pouvons entendre lors de ces différents événements.

 

Si nous allons un peu plus loin, et que nous prenions la définition d’un vœu : « vif souhait, vif désir de voir se réaliser quelque chose ! » (Définition du Larousse). Il y a ce rapport du vouloir, du désir, de l’envie d’avoir quelque chose. Qu’en est-il de l’attitude des étudiants face au choix ? Sont-ils convaincus comme ils seraient convaincus des souhaits prononcés et entendus lors de célébrations ?  J’ai l’intime sensation qu’il y a plus d’engouement et de conviction lors du passage d’une étoile filante que lors de la période de soumission des vœux d’orientation.

Qu’est ce qu’un bon vœu ?

Un bon vœu est un souhait réfléchi et en adéquation avec un projet. Ce n’est pas un choix par défaut ! C’est tout l’inverse ! Un vœu est un choix conscient et rempli de certitude.

 

Le résultat

 

Le résultat justifie les vœux comme la fin justifie les moyens !

Comme la définition l’évoque plus haut, il y a dans le vœu cette idée de réaliser quelque chose. Nous souhaitons ardemment réaliser, produire et modeler un projet.

Reprenons l’exemple de l’étoile filante. Il y a une étoile filante qui passe. Certains réagissent en disant : Fais un vœu ! Vite !

Le vœu est fait et ce vœu est précis, clair, lucide, apparent, conscient …La liste de mots est longue. En gros, nous faisons un vœu car nous savons ce que nous voulons ! Le résultat est connu.

Qu’en est-il de nos jeunes ?

On leur demande de faire un vœu, un souhait pour un avenir assombri et auquel ils ne sont pas préparés ! Comme je l’ai dit dans un article précédent, les moyens utilisés pour apporter des réponses aux jeunes sont les mêmes qu’il y a 10 ou 20 ans voir plus !

Lors de l’inscription à l’admission post bac, combien expriment leurs vœux avec sincérité, amour et conviction ? Combien sont sereins par rapport aux choix qu’ils viennent de faire ? Malheureusement, une grande majorité choisit par défaut car elle ne connait pas le résultat souhaité. Et on ne lui demande pas de réfléchir sur la question ! Du moins pas suffisamment !

Ce manque de réflexion sur soi amène à un manque de connaissance de soi, d’estime de soi, de confiance en soi et d’autonomie. Au final, le jeune ne réfléchit pas sur la fin mais uniquement les moyens. « Obtiens ton BAC, après tu verras ».

Comme l’expression le dit si bien : « La fin justifie les moyens » je dirais dans ce cas : « Que le résultat justifie les vœux ! »

Pour conclure, je pense qu’il serait intéressant d’effectuer un travail de réflexion sur soi avec les élèves de terminal, de première même de seconde voir même de 4ème et 3ème. Je ne cesserais jamais de le répéter : Le monde et sa société changent et évoluent à une vitesse incomparable avec ce que nous avons connu avant. Et les moyens adaptés pour répondre à l’avenir ne sont pas à jour.

 

« Les dogmes du passé serein sont inadéquats pour le présent tempétueux. Les circonstances voient les difficultés s’accumuler, et nous devons nous élever avec les circonstances. Comme notre cas est nouveau, nous devons penser et agir de manière nouvelle. » Abraham Lincoln.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *